Historique   |  Aspects de guérison  |   Créer un jeu de sable   |  Matériaux et équipement

Thérapie par le jeu de sable

Approche psychothérapeutique destinée aux enfants et aux adultes, la Thérapie par le jeu de sable a été développée en Suisse par Dora M. Kalff à la fin des années 1950. Par le biais d’un jeu imaginatif dans de petits bacs de sable mouillé ou sec, les gens sculptent le sable et mettent en place des figurines et objets miniatures, afin de créer des scènes ou motifs tridimensionnels qui expriment et servent d’intermédiaires entre leurs mondes intérieur et extérieur. Lorsqu’une blessure psychique survient ou qu’un développement typique est interrompu ou entravé, un processus du jeu de sable peut favoriser la guérison psychologique et l’expansion de la conscience, par l’activation de l’instinct inné de la psyché humaine vers la guérison et la totalité. La détresse psychologique résulte souvent de conflits intérieurs causés par des relations, des situations ou des décisions. Le jeu de sable offre un moyen de concrétiser des opposés et de représenter des solutions unificatrices qui, idéalement, conduisent à la transformation et à la guérison.

Historique

Dans son élaboration du jeu de sable, Kalff a été fortement influencée par la pédopsychiatre britannique Margaret Lowenfeld. Reconnaissant le pouvoir guérisseur du jeu et se rappelant le livre Floor Games de H.G. Wells, dans lequel les fils de ce dernier imaginent un jeu avec des figurines, Lowenfeld a ajouté de petits personnages et des objets dans la salle de jeu de sa clinique. Les enfants ont spontanément placé les figurines et les objets dans le petit bac de sable qui s’y trouvait, créant ainsi un moyen d’exprimer leurs conflits et préoccupations de manière non verbale. Appelant cette approche la «World Technique», Lowenfeld attribue aux enfants le mérite de l’avoir créée. Contrairement aux psychanalystes classiques, Lowenfeld croyait que le rapport direct et ludique des gens avec les matériaux – petits bacs, figurines, sable et eau – influait davantage sur le processus de guérison que la dynamique émotionnelle des relations thérapeute-client et les interprétations que le thérapeute pouvait donner. Elle avait également le sentiment que l’acceptation inconditionnelle du client le sécurisait et calmait son angoisse, et que le jeu symbolique favorisait l’expression émotionnelle en activant la communication entre l’inconscient et le conscient.

Après une formation de six ans à l’Institut Jung, en Suisse, et d’une année avec Lowenfeld en Angleterre, Kalff a intégré des aspects de la «World Technique» à son savoir analytique jungien. Forte de l’appui et de l’encouragement de Jung, elle a entrepris ses travaux auprès des enfants en 1958. Kalff a appelé son approche thérapeutique «thérapie par le jeu de sable» pour la différencier de la technique employée par Lowenfeld.

Aspects de guérison

En jeu de sable kalffien, le processus de guérison inclut le pouvoir de l’espace libre et protégé de l’environnement thérapeutique et du bac de sable, l’attitude du thérapeute d’acceptation inconditionnelle envers le client, et la présence active d’un thérapeute engagé dans des observations silencieuses sans jugement ni interprétation. À l’écoute et attentif, le thérapeute assiste avec empathie et compréhension au processus du jeu de sable. Bien que l’interprétation de l’image soit habituellement différée jusqu’au terme du processus du jeu de sable, les clients peuvent raconter une histoire liée à leur scène, commenter ou révéler les associations qu’elle évoque.

Retourner en haut

Créer un jeu de sable

Aucune règle n’existe pour la création de scènes de sable. Le client est libre d’explorer le sable et les nombreuses figurines sur les tablettes. La personne peut positionner et repositionner des figurines dans le sable et enlever celles dont elle n’a plus besoin. Elle peut se servir du sable pour gicler, amonceler ou enterrer. Au terme d’une séance, le client part avec une image intacte de la scène créée. Après son départ, le thérapeute la photographie et la démonte. Une fois le processus de jeu de sable terminé, les diapositives ou photographies numériques des images créées au cours du processus sont projetées. Client et thérapeute relient alors ces images aux évènements de la vie intérieure et extérieure du client qui ont été significatifs pendant la thérapie et qui le sont encore au moment présent.

Matériaux et équipement

Le sable est un matériau primaire naturel réduit en poudre par le temps. Le potentiel relaxant et guérisseur du sable, seul ou mélangé à l’eau, est familier à tous ceux qui se sont déjà adonnés à des activités de loisir au bord de la mer. Par tradition, le sable a été utilisé par les hommes médecins Dogon du Mali pour la divination, par les moines bouddhistes tibétains pour la contemplation et l’initiation spirituelle, et par les guérisseurs Navaho pour la guérison et la promotion de l’équilibre de l’ordre mondial. Le sable utilisé en jeu de sable peut varier en couleur et en densité suivant la préférence du thérapeute.

L’eau est également un élément naturel sur la terre. On peut l’ajouter au sable dans le bac afin d’obtenir un médium mouillé, dense et plus foncé, convenant mieux au moulage et à la sculpture, d’une texture plus consistante que le sable sec, doux, coulant et plus léger qui semble plus éphémère de nature. L’eau sous forme d’étangs, de rivières, de lacs et d’océans peut aussi être représentée en exposant le fond bleu du bac ou en déposant des contenants d’eau dans le bac.

Le bac rectangulaire possède les dimensions précises (28 ½" x 19 ½" x 3") qui correspondent au champ de vision d’une personne. Cette qualité établit les limites à l’intérieur desquelles les fantaisies prennent forme et sont explorées. L’intérieur du bac est coloré en bleu afin d’imiter le ciel sur les côtés du bac et l’eau quand le sable déplacé en expose le fond.

Des centaines de figurines et d’objets naturels sont disposés en catégories sur des rayonnages ouverts dans la salle de jeu de sable. Ces catégories comprennent des représentations de tous les types d’animaux sauvages et domestiques, de véhicules, d’immeubles et de structures créées par l’homme, de personnages humains de diverses cultures, races, âges, genres et occupations, des figures religieuses et des icônes, des éléments cosmiques et végétaux (par ex. étoiles, soleil, lune, arc-en-ciel, etc.). Ces miniatures peuvent revêtir un sens symbolique lors de la création de mondes en jeu de sable.

Retourner en haut